Le saphir d’Edward le Confesseur, bijou de la couronne impériale britannique

Publié le : 05 novembre 20214 mins de lecture

Pour les passionnés de pierres précieuses et d’histoires de monarques, le saphir d’Edward le Confesseur compte parmi les thèmes les plus extraordinaires. Ce roi britannique avait prévu de léguer sa couronne dotée de cet ornement à son successeur, mais n’en avait pas eu l’occasion. Il s’agit d’un trésor avec une valeur et un récit extraordinaire. Voici un tour d’horizon sur ce sujet !

Un parcours sans précédent

À la mort d’Edward le Confesseur, sa couronne et le saphir ont été enfermés avec son cadavre dans le sarcophage. En 1102, le cercueil a été rouvert dans l’Abbaye de Westminster dont lui en est le fondateur et le bijou fut retiré. Depuis, les monarques britanniques de l’époque ont porté le bijou durant leur trône. La pierre a été détruite après la fin du règne du roi Charles I en 1649. Toutefois, Charles II a récupéré et retaillé le bijou que vous retrouverez avec sa forme d’origine. Concernant sa position sur la couronne impériale, il s’agit d’une idée de la reine Victoria en 1838. Si au début, le saphir était situé sur la bague de couronnement, il se trouve maintenant sur la croix en dessus de la couronne.

Une pierre sans égale et d’origine extraordinaire

Le saphir de la couronne d’Edward le Confesseur a toujours séduit grâce à sa couleur. Taillée en bleu avec une nuance dominante de rose, la pierre possède un éclat brillant. Quant à son poids, aucune information précise n’a jamais été divulguée. Aujourd’hui, vous verrez sa configuration avec 24 facettes plus ou moins présentées sous une posture octogonale. Pour ce qui est de sa composition, des experts en pierres précieuses avancent une teneur en veines de corindons. Il s’agit d’une mine très ancienne localisée au Sri Lanka, très prisée pour sa richesse en saphir depuis l’Antiquité.

Un bijou bien conservé et associé à plusieurs valeurs

Appelé aussi couronne impériale d’apparat, ce bijou d’Edward le Confesseur véhicule aussi bien des histoires dramatiques qu’exceptionnelles. Le saphir bleu n’est qu’une partie des perles sublimes sur l’accessoire. En effet, vous y trouverez du rubis, du diamant… Chaque ornement est associé à des récits. Concernant le saphir de la couronne, son porteur Edward n’aurait pas hésité à l’offrir à un mendiant. Cependant, il s’agit d’une légende qui n’a pu jamais être réalisée. Il est à noter qu’il est possible de voir ce joyau impérial ainsi que d’autres bijoux de la même catégorie dans la Tour de Londres.

Plan du site