L’aventurine, une pierre aux nombreuses vertus

aventurine

Publié le : 25 août 20225 mins de lecture

Depuis des siècles, cette pierre translucide de couleur verte, des fois ornée de paillettes fines, fait l’objet de fascination et de légende. Les civilisations ayant pu la croiser ont été séduites par son style agréable à regarder et chaleureux. Cette pierre naturelle traverse l’histoire et se fait connaitre par ses nombreuses vertus. Pourtant, l’aventurine n’est identifiée dans les répertoires historiques que depuis peu. Aujourd’hui, elle est utilisée dans le domaine de la joaillerie pour sa richesse en effets visuels. Elle reste néanmoins très appréciée pour ses qualités thérapeutiques. La découverte de la pierre aventurine se fait autour de récits et de mythes. Entre simples croyances et réalité, les nombreuses propriétés de cette pierre verte attirent la curiosité et méritent une certaine attention.

Une pierre riche en histoire

L’aventurine, autrefois appelée la pierre verte, aurait fait son apparition très longtemps avant notre ère. La découverte récente d’un site archéologique en Éthiopie avec des outils et des armes préhistoriques en aventurine le confirme. Dans l’histoire, c’est la civilisation chinoise qui en parle la première. Elle fut alors appelée la pierre impériale Yù et fut adjointe à une entité divine : la déesse Guanyin Pusa. Depuis, de nombreux peuples lui ont attribué un statut particulier à cause de ses vertus. Écrasée dans l’eau pour former un élixir ou portée comme amulette, la pierre aventurinée est considérée comme une source de vitalité, de force et de longévité. Pour certains, elle apporte la chance voire la richesse et la prospérité. Quant à son nom actuel, elle le doit à une trouvaille hasardeuse au 18ème siècle. Un jeune verrier aurait inventé par hasard un verre décoratif de couleur verte pailletée qu’il surnomma Per Aventura qui signifie aléatoire. La ressemblance entre les deux objets serait donc à l’origine du nom Aventurine, même si auparavant, elle s’appelait du nom anglais Prase. Pour plus de détails, cliquez ici.

D’où vient l’aventurine ?

L’aventurine est une pierre naturelle de la famille du quartz. Elle est formée au milieu des roches magmatiques. Certains dans les veines hydrothermales et d’autres dans les pegmatites. Elle se retrouve dans les roches schisteuses et les alluvions. Le Brésil abrite actuellement le principal gisement d’aventurine. D’autres pays comme le Canada, les États-Unis, la Chine et l’Inde possèdent aussi des mines exploitables. Pour le continent européen, les gisements les plus importants se trouvent en Allemagne, en Russie, en Autriche et en France. L’aventurine est constituée majoritairement de dioxyde de silicium Si02. À l’intérieur de chaque gemme, des inclusions de fuschite sont dispersées d’une manière aléatoire. C’est une pierre dure, capable de résister au choc en s’écrasant au sol. Elle est également assez lourde et dense.

L’aventurine en lithothérapie

La pierre aventurinée possède de nombreuses vertus sanitaires aussi bien au niveau physique qu’au niveau mental. Pour le corps, elle est utilisée pour apaiser certaines douleurs dans les muscles et pour régulariser la tension artérielle. Elle élimine les résidus impurs et régénère les cellules grâce au silicium qu’elle contient. L’aventurine améliore le fonctionnement du système cardio-vasculaire ainsi que le foie et la vésicule biliaire. Elle corrige également les problèmes liés à la vue et est réputée pour atténuer certains malaises liés à la grossesse comme la nausée et les vertiges. Dans le domaine psychique, l’aventurine représente la liberté d’esprit et la connaissance. Elle est donc source de bien-être et de joie. Elle apaise le stress et la colère et apporte un équilibre émotionnel en purifiant l’aura de son porteur. Elle augmente la patience et permet d’avoir une meilleure estime de soi et des autres. Chez l’adolescent, elle facilite la maîtrise des pulsions et permet de mieux gérer les émotions complexes. La pierre d’aventurine favorise la naissance de nouvelles idées et développe la créativité.

Plan du site